Blog

cyberattaque

Une intelligence artificielle nous aiderait à prévenir les cyberattaques

L’homme et la machine n’ont pas encore fusionné, mais ça ne nous empêche pas de coopérer avec elle pour s’entre-aider. Au MIT, de jeunes chercheurs appartenant au CSAIL (Computer Science and Artificial Intelligence Lab) ont mis au point une plate-forme de prévention des cyber-attaques, grâce à la coopération entre une intelligence artificielle et des humains spécialisés dans l’analyse de trafic.

 

Un modèle de coopération innovant

Il existe grosso modo deux approches pour se protéger des cyberattaques actuellement, soit un responsable en sécurité informatique définit des règles strictes d’analyse du réseau que les ordinateurs appliquent à leur tour. Soit, et c’est encore récent, des machines qui sont capables d’apprendre et de s’adapter (souvent à leur dépend) pour savoir quelles règles appliquer pour protéger le système le mieux possible.

 

Chacune à ses avantages et ses inconvénients mais toutes deux génèrent régulièrement des faux-positifs, c’est-à-dire qu’elles croient rencontrer une cyber-attaque alors qu’en fait c’est tout à fait normal. Là où le bât blesse, c’est quand elles croient que tout est normal, qu’elle met trop de temps avant de réagir pour comprendre que le système est en train de subir des dégâts.

 

Une plate-forme ultra préventive

D’après les tests effectués sur près de 3,6 milliards de connexions informatiques, soit l’équivalent de 3 mois de trafic internet en France par exemple, la plate-forme dénommé AI² s’est montrée capable de prévenir 85% des cyber-attaques là où les systèmes classiques passent difficilement la barre des 30% de détection.

 

Malheureusement, ce système demande régulièrement à un ingénieur en sécurité informatique de devoir confirmer ou infirmer toute éventuelle attaque, ce qui n’est pas très ludique… De plus, l’erreur est humaine alors ce système dépendra tout de même du niveau d’expertise des analyses réseaux.

 

Un modèle intéressant puisque la machine ne remplace pas le métier de l’humain, ils se servent du meilleur des deux mondes pour créer un système unique. D’après Kalyan Veeramachaneni, « Plus le système détecte d’attaques et reçoit de retours de l’analyste, et plus la précision des prévisions futures est améliorée » Un nouveau pas en avant pour que faire coexister l’homme et la machine.

 

Le fonctionnement du système est parfaitement résumé dans cette vidéo de 1 min 30 :

 

 

 

Poster un commentaire